Page d'accueil Menu: Histoire Menu: Spiritualité Menu: De par le Monde Menu: AmiEs des ss.cc.j.m. Menu: Divers Menu: Plan du site
De par le mondeBéninArts et cultureAu quotidienCanadaComitésEngagementsCôte d'IvoireEngagementsFranceAu quotidienPays-Bas

Deuil-Amis-Jo

Les difficultés dans la traversée d’un deuil :
Choc et déni

Le décès de la personne chère aura un lendemain, une lente prise de conscience émerge plus ou moins tardivement après le décès.  C'est un choc que de réaliser que la personne n'est plus avec nous.  Mais ce choc ne dure habituellement que peu de temps, i.e. 2 à 3 jours.  

Vient ensuite le déni dans lequel nous agissons comme si la personne était encore avec nous.  Par exemple, nous laissons ce qui lui a appartenu, intact, sa chambre est fermée, ses vêtements sont encore là... tout nous parle encore de lui ou d'elle.  Il peut en être ainsi pour des mois, une année même.  L'endeuillé ne peut pas plus aller de l’avant dans la traversée de son deuil, il lui semble que c'est de trahir la personne qui n'est plus là.  

Cette première étape de choc et de déni relatif explique le comportement de la personne en deuil.  On est parfois surpris par sa surprenante capacité à accuser le coup des événements avec une relative distance par rapport à eux, on s'étonne même de l'absence de toute émotion intense.  Les émotions sont pour ainsi dire "anesthésiées" affectivement.  Une adolescente raconte qu'elle avait l'impression d'avoir un cœur de pierre, car elle se sentait incapable d'éprouver quoi que ce soit après la mort de son père.  Elle avait pris la décision de porter des lunettes noires pour cacher des yeux secs d'où ne coulait aucune larme et pour dissimuler sa honte.

Cette "mise à distance" de toute émotion doit être perçue comme une "alliée" qui permet d'entrer, à son propre rythme, dans le processus de deuil.  Ce mécanisme inconscient est un puissant moyen de se préserver contre la violence d'une trop grande douleur et il ne cédera que quand on se sentira, à tous les niveaux de son être, capable d'y faire face.  Ce n'est qu'alors qu'on pourra véritablement s'engager dans son travail de deuil, sans être totalement submergé par ses propres émotions.

Dans le prochain article, nous verrons comment on entre doucement dans le travail de deuil, et comment on le traverse à son rythme.

Engagements
Deuil-Amis-Jo

L'organisme
Feuillet publicitaire
Formation sur le deuil
Définition
Durée du deuil
Réactions au deuil
Étapes selon "Lamer"
Comment se vit un deuil
Réactions normales au deuil
Choc et déni
Les émotions
Émotions et réactions après une perte
Silence dans les émotions
La culpabilité dans le deuil
La honte dans le deuil
Dépression et désespoir
Les enfants et la mort
20 ième anniversaire de fondation de D.A.J.
Le décès de l'enfant

Agathe Beaudry, ss.cc.j.m.
Si vous avez des commentaires ou des questions, vous pouvez communiquer avec moi  à : deuilamis1@videotron.ca

Engagements

Le tour du Jardin (accueil)
Vol. 10 No. 1 Fév. 2016
Vol. 10 No. 2 Juin 2016