Page d'accueil Menu: Histoire Menu: Spiritualité Menu: De par le Monde Menu: AmiEs des ss.cc.j.m. Menu: Divers Menu: Plan du site
Page accueil spiritualité/Saint Jean EudesPrièresPrières eudistesRéflexionsMéditations du RosaireAide spirituelleChroniques spirituellesLes BéatitudesLes femmes dans la BibleLa Trinité dans la tradition johannique

"Notre cœur n'était-il pas brûlant..."

MYSTÈRES JOYEUX

ANNONCIATION

« Les disciples parlaient entre eux de tous ces événements » (Lc 24, 14).

Sainte Marie, notre Mère, nous te remercions de ton « oui » à l’ange du Seigneur. Par ta réponse pleine de foi, de confiance, d’espérance, tu nous mérites de connaître le Fils du Père éternel. En acceptant de le porter en toi, tu nous faits participants de cet événement d’Amour.

VISITATION

« Jésus lui-même rejoignit les disciples » (Lc 24, 15).

Ô Marie, ton cœur de mère et de disciple du Seigneur ne veut pas garder jalousement caché le grand mystère de la venue du Fils de Dieu parmi nous. Tu te hâtes de prendre la route vers ta cousine Élisabeth. Tu nous enseignes la disponibilité au service des autres.

NAISSANCE DE JÉSUS

« Jésus fit route avec les disciples » (Lc 24, 15).

Notre-Dame, la naissance de ton enfant te remplit de joie et comble toutes tes attentes, même s’il naît dans des conditions de pauvreté. Maintenant, Jésus fera route avec toi, surtout jusqu’à sa vie publique. Nous t’en prions, Marie, donne-nous ton Fils.

PRÉSENTATION DE JÉSUS AU TEMPLE

« Les yeux des disciples étaient empêchés de reconnaître Jésus » (Lc 26, 16).

Sainte Marie, la présentation de ton Jésus au temple t’apporte déjà la nouvelle qu’un glaive de douleur traversera ton cœur de mère. Est-ce possible que ton fils qui est Fils de Dieu soit ainsi soumis à de cruelles souffrances ? Présente-nous quand même à ton Jésus.

JÉSUS RETROUVÉ DANS LE TEMPLE

« Jésus dit : « Quels sont ces propos que vous échangiez en marchant ? » (Lc 24, 17).

Marie, sainte Mère de Jésus, tu échanges des propos de tristesse et d’inquiétude avec Joseph, en retournant vers Jérusalem, à la recherche de cet adolescent qui n’est plus sur la même route que toi. Jésus te fera comprendre qu’il doit maintenant être aux affaires de son Père du ciel.

MÉDITATIONS DU ROSAIRE

"Notre coeur n'était-il pas brûlant..."
Le Carême avec Marie
Temps pascal
Vivre notre baptême avec Marie
Marie des béatitudes
Notre-Dame de l'Avent
Noël avec Marie
Notre-Dame de miséricorde
Marie, disciple de Jésus
Raconte-moi la vie
Jésus Christ, Sagesse du Père
Avec le Très Saint Cœur de Jésus
Notre-Dame de la Trinité
Revivre avec Marie
Notre-Dame du Magnificat
Avec Marie, réenchanter le monde
Disciple de Jésus
Avec la Trinité Sainte
Disciple avec Marie
Avec le Saint Cœur de Marie
Notre-Dame du renouveau

MYSTÈRES DOULOUREUX

AGONIE DE JÉSUS

« Les disciples s’arrêtèrent, l’air sombre » (Lc 24, 17).

Ô Notre-Dame, la passion de ton fils Jésus est maintenant arrivée. Il te l’avait annoncée, comme il l’avait fait également à ses disciples. Tu as sans doute compris plus vite qu’eux le drame de la rédemption qui allait se jouer. Et l’air sombre, tu l’accompagnes alors de ton amour, de ta présence.

FLAGELLATION

« Il faut que le Fils de l’homme soit livré aux mains des hommes pécheurs » (Lc 24, 7).

Marie, les douleurs de ton Fils, tu les ressens en toi, dans ton cœur, dans ton âme. Le prophète Syméon te l’avait prédit qu’un glaive de douleurs te transpercerait. Mais maintenant que ces jours d’épreuve sont arrivés. C’est une réalité difficile à vivre, surtout en présence de ton Fils.

COURONNEMENT D’ÉPINES

« Désormais, le Fils de l’homme siégera à la droite du Dieu puissant » (Lc 22, 69).

Sainte mère de Dieu, les ennemis se moquent de Jésus et lui infligent une couronne d’épines parce qu’on l’accuse d’avoir voulu se faire roi. Pourtant, toi, tu sais bien qu’il est né dans l’humilité, il a vécu simplement, il a travaillé et son enseignement vient tout droit de son Père.

JÉSUS PORTE LA CROIX

« Il était suivi d’une grande multitude du peuple » (Lc 23, 27).

Sainte Marie, tu étais de tous ceux qui sont suivi Jésus jusqu’à la montagne du Golgotha; tes pensées, ton cœur, ton amour l’accompagnaient. Jésus s’est même arrêté pour te regarder, pour essayer de te consoler. Marie, ta souffrance rejoignait la sienne.

JÉSUS MEURT SUR LA CROIX

« Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font » (Lc 23, 34).

Marie, du haut de la croix, ton Fils Jésus pardonne à ceux qui l’ont fait condamner, il te donne à nous tous pour être notre Mère, puis il remet son âme à Dieu, son Père. Toi, Marie, ton cœur est brûlant pour Jésus et pour chacun, chacune de nous. Tu es notre Mère.

MYSTÈRES GLORIEUX

RÉSURRECTION DU SEIGNEUR

« Les femmes trouvèrent la pierre roulée de devant le tombeaux » (Lc 24, 2).

Marie, il est ressuscité celui que ton cœur et tes bras ont porté. Le tombeau qui l’a abrité quelques heures est vide. Jésus va apparaître à Marie Madeleine, aux apôtres puis aux disciples d’Emmaüs qui le reconnaîtront à la fraction du pain. Marie, ton Fils est vivant !

ASCENSION DE JÉSUS

« Comme il les bénissait, il se sépara d’eux et fut emporté au ciel » (Lc 24, 51).

Marie, l’exaltation de Jésus dans son ascension est inséparable de sa résurrection. L’ascension est la conclusion des apparitions pascales dans les récits évangéliques. C’est aussi le départ de la mission apostolique. Les apôtres confiés à tes soins, Marie, devront désormais porter la bonne nouvelle du Royaume partout autour d’eux et au loin.

PENTECÔTE

« Ils furent tous remplis d’Esprit Saint » (Ac 2, 4).

Vierge sainte, de tout cœur, tu attendais au Temple, avec les disciples, la réalisation de la promesse de Jésus de leur envoyer l’Esprit Saint. La manifestation de cet Esprit du Seigneur sur toi-même et sur ceux qui étaient là est ainsi un don d’Amour du Père et de Jésus à ceux qui croient en sa Parole.

ASSOMPTION DE MARIE

« Oui, désormais, toutes les générations me proclameront bienheureuse » (Lc 1, 48).

Sainte Marie, tu es portée au ciel par les anges du Seigneur. Toute ta vie, ton cœur a été brûlant d’amour, de confiance, de fidélité. C’est donc dans la foi que nous accueillons ce mystère de ton assomption. Avec toutes les générations, nous te proclamons bienheureuse.

COURONNEMENT DE NOTRE-DAME

« Bienheureuse celle qui a cru » (Lc 1, 45).

Mère du Très-Haut, tu rejoins au ciel ton Fils Jésus et ainsi s’accomplit pour toi les vœux de ton Magnificat : le Tout-Puissant a porté sur toi, humble servante, son regard d’Amour et il a fait pour toi de grandes choses. Saint est son Nom. Bénie sois-tu, Marie.

MYSTÈRES LUMINEUX

BAPTÊME DE JÉSUS

« Vous, c’est dans l’Esprit Saint que vous serez baptisés d’ici quelques jours »  (Ac 1, 5)

Marie, ce baptême dans l’Esprit, toi, tu l’avais déjà vécu à l’Annonciation et même chaque jour de ta vie. Ta foi, ta fidélité à ton engagement nous invite à faire de même, maintenant, en vivant le mieux possible la foi reçue à notre baptême.

NOCES DE CANA

« Il manifesta sa gloire et ses disciples crurent en lui » (Jn 2, 11).

Toi, Notre-Dame, tu sais comment t’y prendre avec Jésus : ses premières réponses auraient pu te décevoir et son premier miracle n’aurait pas eu lieu. Tu dis aux servants : « Quoi qu’il vous dise, faites-le » (Jn 2, 5). Tu savais par expérience, Marie, que rien n’est impossible à Dieu.

PRÉDICATION DU ROYAUME

« Sa parole était pleine d’autorité » (Lc 4, 32).

Sainte Mère de Jésus, ta vie avec ton Fils était déjà une vie du Royaume. Tu étais la comblée de grâces. Marie, comment ne pas nous réjouir de ton bonheur, et espérer posséder un jour une semblable vie dans l’éternité d’Amour du Seigneur, au cœur du Royaume sans fin.

TRANSFIGURATION

« Pendant qu’il priait, l’aspect de son visage changea et son vêtement devint d’une blancheur éclatante » (Lc 9, 29).

Marie, ce moment de gloire pour ton Fils Jésus a réjoui le cœur de ses disciples choisis pour le voir sous un nouveau jour, même si la crainte avait été leur première réaction. Tu as toi-même connu ce moment d’incertitude quand l’ange t’a apporté le message de l’Annonciation. Mais, parce que tu as cru, toute ta vie s’est trouvée transfigurée par la vie de Jésus en toi.

EUCHARISTIE

« Je suis le pain vivant qui descend du ciel. Celui qui mangera de ce pain vivra pour l’éternité » (Jn 6, 51).

Ô Mère de Jésus, donne-nous toi-même de ce Pain de vie, partage-nous la vie de ton Fils, puisqu’il est venu pour que nous soyons sauvés et nourris de vie éternelle. Sa Parole de miséricorde nous est absolument nécessaire pour être fidèles à la foi de notre baptême. Nous vivrons alors au Royaume d’Amour où tu nous attends, Marie, avec Jésus.

Jeannine Desjardins, ss.cc.j.m.
Retour au haut de la page
Retour
Haut de la page