Accueil
Histoire
Spiritualité
Divers
De par le monde
Carrefour jeunesse
Plan du site

Historique

La jeune Amélie

L'heure des réalisations

La Congrégation

Les petites écoles

Références

Hommage à notre fondatrice

La Congrégation des Sœurs des Saints Cœurs de Jésus et de Marie a été fondée par Amélie FRISTEL, issue d’une famille bourgeoise de Saint-Malo. Mlle FRISTEL était Bretonne et Malouine. Comme Bretonne, elle avait une foi solide comme le granit ; comme Malouine, elle avait le goût et la tranquille audace des entreprises ardues. Ces deux qualités actives s’étaient manifestées dans la création de ses œuvres à Paramé où sa foi agissante se déploie en des actions caritatives qui incarnent le message évangélique. Elle n’a d’yeux et de cœur que pour les pauvres aux misères multiformes dont aucune ne la laisse indifférente.
Témoin de l’impact social de Mlle FRISTEL sur Paramé, Henri LEMARIE, un homme droit et généreux, rédige son testament en sa faveur. À la mort de son bienfaiteur, Amélie se voit donc propriétaire d’un grand jardin, ce jardin dont elle a tant rêvé, pour recevoir les personnes âgées ; celles-ci pourraient ainsi continuer de cultiver la terre et de s’y promener. La veille de Noël 1846, l’Asile de Notre-Dame des Chênes prend naissance.
Bureau de Charité
(Oeuvre de Michelle Parent, ss.cc.j.m. à N.-D. des Chênes).

Le 11 novembre 1853, 7 jeunes filles - les premières Sœurs - prononcent leurs vœux de religion. La mission originelle de cette fondation vouée aux soins hospitaliers des pauvres n’a pas tardé à se doubler en 1856 d’une mission enseignante dans les écoles rurales. D’où ce nom porté par la Congrégation  : "Sœurs des Petites Écoles".

Le rayonnement du noyau primitif a franchi les frontières. L’expansion territoriale commence par Guernesey en 1874 et se poursuit en Amérique du Nord en 1891. Les Pays-Bas en 1903, la Côte d’Ivoire en 1957, le Vénézuela en 1991 et le Bénin en 2000 apportent à la Congrégation les richesses de leurs cultures.