Page d'accueil Menu: Histoire Menu: Spiritualité Menu: De par le Monde Menu: AmiEs des ss.cc.j.m. Menu: Divers Menu: Plan du site
De par le mondeBéninArts et cultureAu quotidienCanadaMenu Au quotidienComitésEngagementsCôte d'IvoireEngagementsFranceAu quotidienPays-Bas

Deuil-Amis-Jo

Et les grands-parents !

Très souvent on estime que les grands-parents sont les premiers à devoir apporter aide et soutien aux parents dans la mort d'un de leur enfant.  C'est un peu vrai, mais eux aussi sont bouleversés et malheureux dans ce deuil anormal dans la mort d'un enfant. Pour eux, c'est un double deuil; De 1) ils voient souffrir leur enfant, 2) ils perdent un petit-enfant et se sentent un peu impuissant dans ce climat de chagrin et de tension.

Parfois, les émotions, surtout la colère et la culpabilité rongent un peu l'âme des parents, et ils sont plus fragiles.  Il est bon de se rappeler que la douceur et l'accueil sont plus propices pour guider nos paroles et nos actions. Comme voisins, amis, il est important de permettre aux grands-parents d'exprimer leurs émotions; cet accueil de leur peine saura mieux disposer leur façon d'accompagner les leurs.

Par contre, les grands-parents ne sont pas toujours un bon soutien pour leurs enfants. Quelquefois, ils sont une charge supplémentaire lorsque, pourtant bien intentionnés, ils donnent des conseils impossibles à suivre voire révoltants. Beaucoup de gens se sentent obligés de faire quelque chose, alors que la présence seule est suffisante, en étant à l'écoute, et prêts à donner un coup de main dans l'une ou l'autre tâche pratique. Si la simple présence ne réussit pas, on assiste à un malaise entre les parents en deuil et les membres de leur famille. C'est un peu délicat comme relation, justement parce que cette situation de deuil est tellement à l'encontre d'une vie normale dans les familles.

Est-il bon de recourir au personnel aidant des services sociaux ? Parfois, pour aider à faire le pont entre les deux générations, pour y voir plus clair dans toutes ces réactions de tristesses de part et d'autre, il est nécessaire d'y recourir.

Ne négligeons pas "par notre présence", notre soutien et notre compréhension d'offrir nos services et d'être là, même si le climat social des membres de la famille est très fragile. Demandons "AU PLUS GRAND QUE NOUS" de nous être présent dans une telle situation.

Engagements
Deuil-Amis-Jo

L'organisme
Feuillet publicitaire
Formation sur le deuil
Définition
Durée du deuil
Réactions au deuil
Étapes selon "Lamer"
Comment se vit un deuil
Réactions normales au deuil
Choc et déni
Les émotions
Émotions et réactions après une perte
Silence dans les émotions
La culpabilité dans le deuil
La honte dans le deuil
Dépression et désespoir
Les enfants et la mort
20 ième anniversaire de fondation de D.A.J.
Le décès de l'enfant
Différence pour chaque parent
Et les grands-parents

Agathe Beaudry, ss.cc.j.m.
Si vous avez des commentaires ou des questions, vous pouvez communiquer avec moi  à : deuilamis1@videotron.ca

Engagements

Le tour du Jardin (accueil)
Vol. 14 No. 1 Juillet. 2018